CHOISIR SA MATERNITÉ

CHOISIR SA MATERNITÉ

Ce n’est pas toujours facile de choisir sa maternité, surtout lorsque c’est un premier enfant et qu’on ne dispose pas d’éléments de comparaison. Pour vous éclairer un peu et vous assister à faire un choix, voilà quelques questions que vous devez vous poser.

MATERNITÉ PUBLIQUE OU PRIVÉE ?

Le statut (public ou privé) peut être un critère de choix au moment de choisir votre maternité.  Alors, hôpital ou clinique ? Vous entendrez forcément autour de vous des témoignages positifs et négatifs pour les deux solutions…. L’une n’est pas forcément plus qualitative que l’autre! Mais quelles différences y a-t-il entre ces différents établissements ?

Ce qui est important, c’est de connaître la classification des établissements de naissance? les maternités sont classées par niveau de technicité depuis le décret N°98-899 du 9/10/1998. Il en existe trois.

Cet indice correspond à un niveau d’équipement pour la prise en charge du bébé et non pas à un niveau de qualité. Les naissances difficiles ou à haut risque se passent dans une maternité de niveau 3. Un bébé né dans une maternité de niveau 1 peut être transféré en urgence dans une maternité de niveau 3 si besoin.

LES MATERNITÉS PUBLIQUES

Elles sont la plupart du temps intégrées dans des hôpitaux ou des CHU, dont elles constituent l’un des services. Elles reçoivent donc beaucoup de patientes !

Elles bénéficient des avantages liés au service public de santé :

  • Un équipement performant : plateau technique, bloc opératoire… Les maternités de niveau II et III possèdent sur place le matériel et le personnel compétent en matière de néonatalogie et de réanimation. Pour les maternités de niveau I, le transfert en cas de problème à la naissance vers un établissement équipé est relativement simple à mettre en place et peut s’effectuer très rapidement. Par ailleurs l’intégralité de votre suivi de grossesse, y compris les échographies et la préparation à l’accouchement peuvent être réalisées sur place.
  • Un personnel nombreux : aussi bien médical (médecins, anesthésistes, chirurgiens, sages-femmes) que paramédical (puéricultrices, infirmières…). Ainsi, un obstétricien et un anesthésiste sont systématiquement présents 24h/24 afin de parer toute éventualité. Dans les CHU, ils sont épaulés par des étudiants en médecineet en école de sage-femme qui effectuent ainsi leur formation pratique.
  • Une prise en charge complète : Enfin, la totalité de l’accouchement, frais médicaux et séjour compris, est entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale. Autrement dit, vous n’avez rien à débourser !

Revers de la médaille : Le suivi ne peut pas être toujours assuré par les mêmes personnes vu que vous aurez affaire à différents professionnels.  Et, en raison de leur forte capacité d’accueil, les maternités publiques ne sont pas toujours réputées pour leur ponctualité…
Certaines prestations ne sont systématiquement assurées : la disponibilité de chambres simples, certains « extras » comme la télévision sont payants (non pris en charge par la Sécurité Sociale)…
Enfin, les protocoles médicaux sont relativement rigides : vous en disposez que de peu de marge de manœuvre pour imposer vos choix (positions d’accouchement par exemple). Votre séjour ne durera que 2 à 3 jours en l’absence de complications.

LES MATERNITÉS PRIVÉES

Ces établissements peuvent soit être 100% dédiés à la naissance, soit être l’un des services d’une clinique. Leur capacité d’accueil est variable mais toujours bien plus réduite que dans le public.

  • L’équipement: il est variable en terme de qualité et d’actualité, mais est toujours suffisant pour gérer une naissance simple et sans complication. De fait, les maternités privées sont en généralement de niveau I.
  • Le personnel: tout aussi qualifié que des les maternités publiques, il est toutefois bien moins nombreux. Les praticiens des cliniques sont des médecins libéraux qui sont rémunérés en honoraires. Ainsi, pas de système de garde : l’anesthésiste peut n’être présent que sur certaines plages horaires, par exemple. En cas d’urgence, il sera appelé et présent sur place rapidement. L’un des grands avantages des maternités privées est le suivi très personnalisé de votre grossesse : c’est le même obstétricien qui réalise aussi bien vos rendez-vous médicaux que…votre accouchement, la plupart du temps ! Attention : bien souvent, les échographies et la préparation à la naissance ne sont pas assurés. Il vous faudra vous tourner vers des praticiens libéraux.
  • Le confort : c’est l’autre point fort des maternités privées, chambres simples quasi-systématiques, repas soignés, cadre agréable, télévision, voire connexion internet… Des prestations parfois dignes de l’hôtellerie ! Le séjour dure en moyenne 5 jours.

Il existe deux types de maternités privées :

  • Conventionnées : les frais de séjours vous sont remboursés par la Sécurité Sociale à hauteur du tarif conventionnel. En revanche, les médecins peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires (si conventionnés secteur 2) ; la différence entre leurs honoraires et le forfait conventionnel de la Sécurité Sociale restera à votre charge. Renseignez-vous bien auprès de votre mutuelle !
  • Agréées : vous devrez avancer les frais. Vous serez remboursée ensuite par la Sécurité Sociale à hauteur de 80% de vos frais de séjour. Là encore, des dépassements d’honoraires de la part de l’obstétricien, de l’anesthésiste ou du pédiatre sont à prévoir !

Ce qui peut tout de même départager les établissements publics ou privés et vous aidez a choisir votre maternité, c’est le niveau de technicité pour les premiers, leurs personnels présent 24/24, et le niveau de confort pour les seconds, ainsi que le suivi personnalisé.
Le coût est aussi un point de différence a ne pas négligé car dans le privé, il faut souvent payer. Sans oubliez également que de nombreux services de « confort » proposés par les maternités publics sont payants et non pris en charge par la Sécurité Sociale.

AUTRES CRITÈRES IMPORTANTS POUR CHOISIR SA MATERNITÉ

L’ÉLOIGNEMENT DU DOMICILE

Les femmes on tendance à choisir le plus souvent l’établissement le plus proche de leur domicile afin de pouvoir s’y rendre rapidement en cas d’urgence et de ne pas avoir à faire un long trajet de retour avec un nouveau-né.

LES TECHNIQUES D’ACCOMPAGNEMENT A LA NAISSANCE

Elles sont aujourd’hui nombreuses et si vous souhaitez par exemple accoucher dans l’eau, vous devez vous renseigner au préalable pour savoir où cette technique est pratiquée.

L’ACCOMPAGNEMENT À L’ALLAITEMENT

Certaines maternités disposent du label « Ami des bébés », garantissant conseils et soutien en matière d’allaitement maternel grâce à un personnel formé.

LE TAUX DE CÉSARIENNES, DE PÉRIDURALES, D’ÉPISIOTOMIES…

Ce n’est pas toujours évident d’obtenir ces chiffres Si ces critères vous tiennent à cœur, consultez les forums de discussions ou le classement des maternités disponibles sur le web.

À propos de Parentsbebes.com

Parentsbebes.com, le portail des jeunes et futurs parents. Retrouvez des informations sur la conception, grossesse, accouchement, allaitement, nutrition et développement du bébé mais aussi des conseils pour le bien-être des jeunes et futures mamans.

Vérifier aussi

LA PÉRIDURALE

LA PÉRIDURALE

La péridurale est une technique qui permet de réduire les douleurs de l’accouchement, elle permet …