LA PÉRIDURALE

LA PÉRIDURALE

La péridurale est une technique qui permet de réduire les douleurs de l’accouchement, elle permet d’endormir la partie inferieur su corps.

Pour accoucher sereinement sans douleur, la péridurale existe. Pourrez-vous en bénéficier ?

LA PÉRIDURALE, ON ASSUME, ON EN PARLE !

Ce n’est pas parce que vous avez choisi la péridurale, et que vous avez refusez de ressentir les douleurs de l’accouchement que vous êtes une mauvaise mère. La péridurale permet de bien sentir le bébé sortir, mais sans la douleur qui l’accompagne. Parlez de la péridurale avec votre obstétricien. Posez-lui toutes les questions qui vous tracassent et demandez-lui comment fonctionnent les anesthésistes dans son unité.

UNE PRISE DE SANG

15 jours maximum avant la date du terme, vous devez faire une prise de sang. Parfois, les anesthésistes trouvent que l’information date trop, surtout si vous accouchez après terme, et du coup vous la font refaire, le jour de l’accouchement.

Grâce à cette prise de sang, on va vérifier que la maman n’a pas de problème de coagulation. Si le taux de plaquettes était inférieur à 100.000/mm3 (la moyenne étant de 150.000/mm3) on ne pourrait pas lui faire de péridurale : le risque d’hématome serait trop élevé.

AVANT LE JOUR J

Vous devez rencontrer l’anesthésiste-réanimateur qui va vous expliquer le fonctionnement de la péridurale dans son service, et ce même si vous ne la souhaitez pas : une complication de l’accouchement de dernière minute entraînerait une césarienne et donc une autre forme d’anesthésie localisée au niveau du rachis.

Lors de votre rendez-vous, l’anesthésiste va regarder votre dos et, très exceptionnellement, vous prescrira une radio de la colonne pour savoir où piquer si, par exemple, vous avez une scoliose ou une cicatrice. Il vous demandera également si vous avez des problèmes d’articulation de la mâchoire ou si vous savez comment vous réagissez à votre réveil. Vous lui indiquerez aussi les éventuelles allergies et maladies que vous avez eues.

UN ANESTHÉSISTE OU PAS ?

Selon l’heure et le jour de la semaine, la présence d’anesthésistes sur le lieu de votre accouchement est variable. Ils seront certainement mois nombreux le 15 août à 21h qu’un jour ordinaire pendant les heures de travail !

Comme on ne choisit pas sa date d’accouchement, vous ferez en fonction de l’anesthésiste présent : il y en a toujours au moins un. Ce ne sera pas forcément celui que vous aurez rencontré lors de votre visite préalable, mais il aura votre dossier entre les mains.

LES CONTRE-INDICATIONS LE JOUR J

Si le travail est trop avancé, si vous avez de la fièvre, si vous avez des problèmes d’infection de la peau à l’endroit prévu pour l’implantation du cathéter et si vous avez un problème de coagulation, vous ne pourrez pas bénéficier de la péridurale.

LES TARIFS

En fonction de l’heure ou du jour, les tarifs ne seront pas les mêmes. Par exemple, le médecin appliquera des tarifs de nuit si vous accouchez après 20h.

La caisse d’assurance maladie prend en charge 100% des frais liés à la péridurale (sur la base du tarif de la sécurité sociale).

En clinique privée :
Si le médecin est en secteur 1 : le tarif est de 210 euros environ.
Si le médecin est en secteur 2 : ce tarif est plus élevé. Attention, les dépassements d’honoraires peuvent être élevés. Rapprochez-vous de votre mutuelle complémentaire pour savoir jusqu’à quel tarif elle prendra en charge ce supplément.

À propos de Parentsbebes.com

Parentsbebes.com, le portail des jeunes et futurs parents. Retrouvez des informations sur la conception, grossesse, accouchement, allaitement, nutrition et développement du bébé mais aussi des conseils pour le bien-être des jeunes et futures mamans.

Vérifier aussi

l'épisiotomie

L’ÉPISIOTOMIE

Les conséquences de l’épisiotomie ne sont pas négligeables même si elle est une acte chirurgical …